La recette du Chatini Coco

Le « chatini coco », aussi appelé satini coco ou satini koko (chutney de coco en français), est une spécialité typiquement mauricienne, un des irrésistibles plaisirs auxquels on ne peut que succomber….

Je vous avoue que j’adore la noix de coco, sous toutes ses formes.
Je l’aimais avant de venir vivre à Maurice, alors vous imaginez maintenant …
Boire de l’eau de coco fraiche est aujourd’hui un plaisir facile et renouvelé quand on a la chance d’avoir un jardin rempli de cocotiers …
Et ici, on utilise la coco sous toutes ses formes : on se sert de l’eau, de l’huile, de la chair fraiche ou séchée, des coques …

Elle est partout, incontournable. Dans nos jardins, nos maisons et nos assiettes…
Pas seulement en boisson, mais intégrée dans des recettes délicieuses, sucrées ou salées, qu’elle parfume délicatement.

Et parmi toutes ces découvertes, le chatini coco est une de mes préférées.

 

L’origine et la tradition du chatini coco

N’étant pas « locale », je laisse la parole à Mélanie qui nous raconte l’histoire du chatini coco, à travers la tradition familiale reçue de sa grand-mère :

« Le satini koko est très prisé à Maurice. Originaire du Sud de l’Inde, cet accompagnement aux notes aigres douces a évolué depuis son arrivée sur l’île en se mélangeant aux différentes cultures qui s’y trouvent.
Je le déguste avec tout : des farathas, des toasts, avec un bon plat créole ou un curry et même avec des nouilles chinoises. Hmmm c’est tellement bon.

Aujourd’hui je vous offre le privilège de découvrir comment réaliser cette recette, toute simple à faire.
À l’époque, sa préparation se faisait principalement sur une ros cari (roche curry en français), une pierre plate taillée en cube sur laquelle était superposée tous les ingrédients qui se faisaient écrasés par un baba, une autre pierre polie en forme de rouleau à pâtisserie.
Je me rappelle encore de ma grand-mère qui roulait (pendant ce qui me semblait des heures) son baba avec patience jusqu’à obtenir le résultat voulu. L’exercice était comme une méditation pour elle et aussi pour moi qui l’observait avec attention.

Cet instrument est plus rarement utilisé en cuisine de nos jours et a été remplacé par le mixeur.
Le rendu est le même, mais je dois avouer que le goût d’un satini koko écrasé sur une ros cari est bien meilleur. »

 

satini coco

 

La saveur de la tradition ? du fruit de l’effort et de la patience ?
Ou la saveur de l’ingrédient magique supplémentaire : l’amour de la grand-mère de Mélanie pour les personnes qu’elle va régaler ?

Le premier satini coco que j’ai eu le plaisir de goûter était également préparé, écrasé,  selon la tradition, et effectivement délicieux.

 

La recette de la grand-mère de Mélanie

Ingrédients

300 g de noix de coco fraîche
20 g de cacahuète
1 tasse de feuille de menthe hachée
45 g d’ail
80 g de pulpe de tamarin
4 piments verts
1 pincée de sel

Préparation

Griller le coco sur une poêle, couper en morceaux et passer au mixeur.
Mélanger la pulpe de tamarin avec 2 cuillères à soupe d’eau, séparer les graines avec une passoire et rajouter dans le mixeur.
Broyer de nouveau.
Ajouter au mélange les feuilles de menthe et 1/4 d’une tasse d’eau, puis mixer encore.
Ajouter les cacahuètes, l’ail et le piment. Mixer.
Ajouter la pincée de sel et broyer une dernière fois.

Déguster.

Bon appétit ! Enjoy !

Merci pour vos commentaires 😉
Et si vous êtes curieux·se· de découvrir d’autres recettes, vous pouvez retrouver ici notre article sur Elena et le blog Healthy is Happy.

Pascale

Crédits photo : le chatini coco d’Otentic Eco Tent (leur cuisine traditionnelle est délicieuse et réputée !)
la photo de la préparation avec le ros cari vient du blog Partageravecplaisir (lien ici).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Enjoy Mauritius Retreats. All Rights Reserved.