« Dancing with the Divine »

Ce week-end, le samedi 6 mars, s’est tenu la première édition de « Dancing with the divine » à Maurice… Danser avec le Divin
En sous-titre de cette soirée :

« Express your true nature trough the power of music and movement »
« Exprimez votre nature veritable à travers le pouvoir
de la musique et du mouvement »

Cet événement est à but non lucratif, organisé par Bhakti Marga et inspiré par le Swami Paramahamsa Vishwananda, actuellement à Maurice pour y délivrer ses Darshan.

 

Les intentions ?
Proposer une autre façon de faire la fête, se réunir, se réjouir, célébrer la joie, danser.
Pas d’alcool. Un buffet entièrement végétarien. Un cadre idyllique. Une sélection d’artistes internationaux inspirés et inspirants. La découverte de l’ecstatic danse.
Et surtout, une recherche de connexion spirituelle en dénominateur commun.

 

La soirée

J’y suis allée, bien sûr 😉. Je ne pouvais manquer cette occasion, même si la soirée se déroulait de l’autre côté de l’île, à Grand Gaube (oui, je sais, ça peut faire rire, l’autre côté n’est pas si loin que ça, mais c’est parfois l’impression qu’on a quand on vit ici.).
Un programme irrésistible. L’occasion de danser toute une soirée. Une expérience de connexion spirituelle différente.
Et beaucoup trop d’amis présents, pour ne pas profiter de l’opportunité.
De la curiosité aussi …

Le dress code indique sur l’affiche de présentation : confortablement élégant et pieds nus. Ça commence bien.

L’ambiance au début de la soirée est particulière, douce, sereine.
Tout le monde est content d’être présent, là, ici et maintenant.
Partager. Se relier. Se reconnecter, tout simplement pour « danser avec le divin ».

Nous nous retrouvons, mauriciens (j’assimile les résidents…) et visiteurs de passage, qui ont bravé ces temps de quatorzaine obligatoire pour recevoir un Darshan de Swami Vishwananda, pour profiter de cette occasion de « célébrer le sacré » autrement.
Suffisamment nombreux pour qu’il y ait de l’ambiance, et pas trop pour pouvoir profiter pleinement de cette soirée : on a toute la place nécessaire …
Au Lux Grand Gaube, en bord de mer, le luxe…

Un cocktail de bienvenue, sans alcool (pour moi un Pink Colada, je vous laisse imaginer la composition), afin de faire l’expérience de l’immersion dans la danse, sans avoir besoin de « stimulants » extérieurs.
Un buffet végétarien, à la mauricienne, donc délicieux, comme toujours.
On se retrouve entre amis, la nuit tombe, la soirée est douce.

 

Et la musique commence …

Un concert live, avec des artistes incroyables qui nous emmènent avec eux : Sati Ethnica, Nikunja, Maista, Rain, Aaradhakananda, et Cosmic Fusions & Krishen.
L’expérience est magique.
Nous dansons, entraînés sur des rythmes à la gloire de de Krishna, Shakti, et Shiva bien sûr, dont c’est bientôt la grande célébration, la grande Nuit (Maha Shivaratree).
Les rythmes sont intenses, beaucoup plus contemporains et effrénés que la musique très soft et méditative habituellement associée aux mantras.
Un mélange « ethno-électro », une musique hypnotique.

C’est intense, entraînant.
Impossible d’y résister.
Une forme de transe.

Je vous partage deux petits extraits de la musique de Sati Ethnica (dont Radhe Govinda, dont vous trouverez un lien plus bas …), artiste russe, incroyable chanteuse à la présence et la voix si puissantes, juste pour vous, et vous donner l’occasion de mieux ressentir ce que j’essaye de vous transmettre (les mots sont parfois limités …!) …

L’ecstatic dance

Ma façon de le ressentir et le formuler ?
C’est comme si on se laissait « être dansé » par la musique.
On laisse nos corps décider par eux-mêmes, se fondre dans les sons et les rythmes. On peut s’oublier totalement…
Les sensations prennent le relai du mental.
Sentir l’herbe sous les pieds.
Le vent léger nous rafraîchir.
Laisser le corps se mouvoir, comme il l’entend.
Une forme d’expérience de pleine conscience finalement : une immersion dans le moment présent.
C’est salvateur, libérateur.

Je peux en témoigner d’autant plus que nous avons appris une nouvelle désagréable pendant cette soirée : la fermeture des frontières, de nouveau, presque un an après, avec la menace d’un possible confinement dans les jours à venir.
Nous étions tranquilles dans notre petit paradis, Covid safe depuis plusieurs mois …
La musique et la danse m’ont permis d’oublier, le temps de cette soirée divine, et j’en ressens une profonde gratitude.
J’ai pu oublier, et j’ai aussi pu libérer les émotions réveillées par cette nouvelle : faire place une nouvelle fois à l’incertitude, l’accueillir, l’accepter, nourrir la confiance, qu’au final, tout est au mieux, même si on ne le perçoit pas toujours sur le moment.
C’est aussi cela que permet l’ecstatic danse : la libération d’émotions, parfois ancrées depuis longtemps.
L’expérience du lâcher prise, du « surrender ».

Et pour vous faire découvrir deux des artistes de cette soirée, et danser sur le son des mantras chez vous, je vous ai sélectionné quelques titres :

De Sati Ethnica :
Radhe Govinda (ce mantra est une évocation du couple et de l’amour divin entre Radhe, la Déesse, et Krishna/Govinda) :

 

Mere Pyare Gurudev :

Et Tandavaa de Cosmic Fusions, un groupe mauricien, découvert à cette soirée :

 

Enjoy !

Les organisateurs ont prévu de poursuivre et proposer une deuxième édition, l’an prochain…
J’y serais !
D’ici là, je vais continuer à danser la Vie. Et vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Enjoy Mauritius Retreats. All Rights Reserved.